Un seul dieu pour tous ?

Si vous regardez le grand ciel étoilé et que vous parvenez à imaginer qu’il n’y ait aucune limite, que le nombre d’étoiles ne peut être compté car au-dessus de nos têtes c’est simplement l’infini aussi bien dans le temps, que dans l’espace et dans toutes les directions, alors vous entrez dans l’éternité.

Cela représente un Tout dans lequel nous baignons tous.

Une immensité infinie au-dessus, en dessous, à droite et à gauche de la terre qui n’est qu’une poussière dans tout cet univers traversé et baigné en permanence par cette intelligence unique et juste qui s’applique à tous, sans exception.

Ainsi, cette énergie, cette fréquence vivante, intègre et intelligente ne se trouve pas dans le ciel, tout là-haut, car il n’y a pas de ciel comme nous l’entendons, elle est partout...

Si ce n’était pas le cas, alors cela voudrait dire que ce « Tout » est contenu dans un autre espace qui à son tour deviendrait le « Tout »…

Il n’y a donc aucune autre alternative que le « Tout », partout, toujours…

Ce «Tout» est une intelligence qui génère une harmonie en tout ce qui est. Sans elle, ce serait le chaos.

L’univers ne cherche pas à s’extraire ni à s’opposer à cette énergie, ce qui lui permet d’être harmonie avec elle.

En revanche, l’homme ne cesse de vouloir avoir raison, de tirer la couverture à lui, et quand il s’oppose à cette énergie de vie, il génère le chaos dans ses pensées, ses émotions, dans sa vie et bien souvent aussi autour de lui.

Dans sa grande faiblesse, l’homme cherche à attirer cette énergie de vie, cette vibration à lui comme un enfant égoïste. Il cherche à lui faire dire ce qu’il a envie d’entendre afin d’avoir raison, d’être ainsi rassuré.

Cela lui évite d’avoir à travailler sur lui.

Nous vivons dans un monde qui cherche à tout rationaliser, à tout mentaliser selon ses propres sources et ressources, selon ses propres peurs, ses propres croyances, imaginations, convictions, illusions, chacun selon sa propre éducation…

L’homme se plaît à compliquer ce qui finalement, est très simple.

Alors, il y a deux possibilités: soit on cherche à être heureux à l’intérieur de ce « Tout» grâce à une éducation acceptée et testée, soit on cherche à vivre à l’extérieur de ce « Tout» en se cramponnant à des convictions non réellement testées et vécues, des croyances, des illusions…

La véritable éducation, le véritable savoir ne se trouvent pas dans les livres mais uniquement dans l’expérience vécue d’un regard tourné vers soi.

La sagesse, la douceur, la vérité, la simplicité, l’honnêteté, l’impersonnalité, l’amour, le pardon comme toutes les vertus, doivent être vécues, expérimentées.

Bien que, pour beaucoup, cette énergie vitale soit abstraite, elle est cependant bien réelle, vivante et agissante tout autour de nous, à chaque instant.

Impossible de se cacher, même en imposant à l’autre ses propres convictions.

Il est facile de se convaincre que cette énergie vitale est inaccessible et lointaine. Pourtant elle est bien là, tout autour de nous, chaque jour, se cachant au sein de toutes les expériences de notre existence. Elle est faite d’échanges, de principes, de lois, appliqués à chacun avec la simplicité et la justesse d’un métronome.

Nous vivons à chaque instant la conséquence de nos pensées, de nos sentiments, de nos émotions, de nos croyances, de nos convictions erronées, de nos paroles, de nos projections, espoirs, désirs, de nos actes passés et présents.

Avez-vous envie de vous transformer pour plus de bonheur, de devenir meilleur pour vous, pour la terre et pour ceux que vous aimez? Avez-vous envie de les laisser s’ouvrir eux-mêmes, à leur propre destinée ou préférez-vous prendre la responsabilité de les enfermer dans vos propres convictions ?

Pourquoi ?

Peut-être avez-vous peur ?

Mais si oui, peur de quoi ?

Il n’y a pas de jugement, pas de critique, car tout est juste pour chacun et tout viendra en son temps.

Pourtant c’est ici que commence le chemin vers la fidélité envers ce que vous êtes de toute éternité, reliés au « Tout », voyageurs au long cours…

Nous sommes ainsi dans une grande école que l’homme nomme la terre.

Un lieu de redressement et d’éducation qui ne cherche qu’à nous prodiguer son enseignement à travers nos expériences concrètes car c’est le seul moyen d’apprendre et de se transformer.

 «Si ta vie ne fonctionne pas,
alors essaie autre chose, regarde autrement, il existe beaucoup d’autres façons de voir chaque évènements, chaque expériences.

Trouve le sens.

Ouvre-toi au Tout, à tous les possibles, accepte de te transformer, essaie un autre chemin.

Trouve celui qui est le tien.»

Auteur Isabelle Métais formations-bien-etre.com

7 juil. 2023